Ouvrir son casino à Bangkok, un bon investissement ?

roulette-2246562_960_720
19/06/17

Ouvrir son casino à Bangkok, un bon investissement ?

Des millions d’euros sont en jeu lorsqu’on décide d’investir dans un casino à Bangkok. En effet, outre la qualité des jeux et de services présentés, le principal obstacle réside sur la quête du meilleur emplacement pour l’établissement. Il est ainsi naturel de songer à Bangkok, cette ville mouvementée où les affaires font rage. Toutefois, pour l’heure, cela demeure quasi impossible.

Une activité illégale dans la capitale

Légalement parlant, tout type de jeu d’argent est banni de la capitale thaïlandaise : Bangkok. En effet, le gouvernement se base sur des principes bouddhistes. Et selon la religion, faire des paris est un péché énorme pour les croyants, et ce, quelle que soit la forme. A part le combat de coqs, la course de chevaux et la boxe thaï, les autorités ne tolèrent en aucun cas les paris effectués sur les matchs de foot, pire encore pour les jeux de baccarat en ligne. C’est la raison pour laquelle les plus richissimes adeptes de poker en ligne préfèrent se donner rendez-vous ailleurs durant leur temps libre. Et ce sont les casinos réels qui y gagnent le plus, comme le Poipet du Cambodge par exemple. Quant à ceux qui ne disposent pas d’assez d’argent pour vivre de leur passion à l’étranger, ils décident de rester à Bangkok et de miser auprès des organismes clandestins locaux. Ils sont, par la même occasion,  épaulés par des personnalités politiques, qui jugent, eux aussi, de l’impact que les casinos pourraient avoir dans l’économie de cette ville mouvementée qu’est Bangkok.

Le casino à Bangkok , un sujet très polémique

La légalisation des jeux de casino en Thaïlande entraîne de nombreuses discussions. En effet, ce sujet a fait l’objet de polémique, même au sein des politiciens. Selon certains, les chances pour que cette activité réussisse à Pattaya sont prometteuses. Surtout que la clientèle des établissements de ce type demeure les personnalités aisées, provenant des quatre coins du monde. D’après Anan Vatcharatai, ancien député, l’économie n’en serait alors que boostée. Toutefois, les réactions du public demeurent, à ce jour, hostile face à cette proposition du Conseil pour la Réforme Nationale. Ainsi, à mi-parcours, l’idée a été peu à peu abandonnée malgré qu’elle ait eu l’approbation du Premier Ministre et le soutien du chef de la police, le Général Somyot Poompanmoung.

casino à Bangkok : une réalité paradoxale

Selon les sondages, les jeux d’argent constituent un des passe-temps favoris dans la ville. Aussi, 70 % des Thaïlandais qu’il s’agisse de paysans ou de gens de la ville ont déjà parié. Et on affirme pourtant que 58 % de la population thaïlandaise n’admet pas l’instauration légale du casino à Bangkok. Et si on regardait du côté de la loi ? Elle est, en effet, claire à ce sujet. Outre l’amende qui doit être payée, les parieurs risquent jusqu’à 3 années de prison s’ils se font attraper. Malgré cela, les jeux clandestins continuent à avoir la côte auprès du peuple. Les gains proposés sont très aguichants. Et à force d’essayer de gagner, cela devient peu à peu une addiction. Ce qui est mauvais pour le pays puisqu’une majeure partie de la population vit toujours en dessous du seuil de pauvreté. Néanmoins, de temps en temps, on peut toujours profiter d’une partie de baccarat sur les plages de Phuket avec ses amis. Il y a peu de chances de se faire arrêter.

Partager sur